Discours de Madame le Maire, Michèle Picard

Discours de Michèle Picard, Maire de Vénissieux au Brunch du 31 janvier 2016

C’est toujours avec un réel plaisir que je participe au traditionnel Brunch du Centre Associatif Boris Vian. Etre parmi vous qui êtes bénévoles, salariés et dirigeants de la structure me conforte dans l’idée que l’intérêt général n’existe pas, quelque part, au-dessus de nous. L’intérêt général est une notion qu’il nous appartient de construire ensemble, l’intérêt général est une lutte que nous menons au quotidien, une résistance.

L’année 2015 dans toute sa violence nous montre que cette lutte est plus que jamais nécessaire.

→ 2015 a été marquée par une montée de la haine et de la violence dans de nombreuses parties du monde

  • Conflit en Syrie, en Irak, crise des réfugiés, scandale de migrants qui meurent, noyés en Méditerranée ou que l’on parc dans des jungles inhumaines

→ Une année traumatisante, révoltante pour notre République, frappée de plein fouet par la violence aveugle et injustifiable.

→ Des attentats de janvier contre la liberté d’expression, la laïcité, contre une épicerie casher, aux massacres du 13 novembre à Paris, contre la jeunesse, contre l’émancipation par la musique

  • Ce sont les fondements de notre République qui ont été attaqués
  • C’est notre pacte républicain qui a été fragilisé.

Dans ce contexte difficile, développer le vivre ensemble : un impératif

→ L’engagement associatif : un rempart contre l’individualisme, contre la solitude.

  • Nécessité de créer des lieux de rencontre et d’échanges, de tisser du lien social, de la solidarité
  • Le territoire de Vénissieux possède cette force avec ses 500 associations présentes sur la Ville
  • 3 000 militants associatifs engagés dans des valeurs de solidarité, de générosité et d’altruisme
  • C’est à travers ce travail de terrain que nous pouvons reconstruire l’intérêt général

C’est bien là le sens du CABV

→ Le développement de la vie associative est un rempart et contribue au renforcement de la cohésion sociale, au renforcement de la démocratie de proximité.

  • Le CABV est un espace de ressources aux associations et aux divers porteurs de projet
  • Il est porteur de valeurs de citoyenneté

’Le CABV est force d’initiatives

  • Le projet KANOPEO en est la démonstration. Impulsé par le CABV, organisé en partenariat avec les Centres Sociaux des Minguettes, il a l’ambition de réunir des professionnels, des membres d’associations, des habitants du territoire,… pour apprendre, discuter, et construire collectivement des solutions pour mieux vivre ensemble. Les conférences, ateliers et formations de Kanopéo sont gratuits et ouverts à tous.

Les services rendus par le CABV sont indispensables tant ses actions répondent à de véritables besoins

’L’action du CABV est placée sous l’égide de la laïcité

  • charte laïcité rédigée et approuvée en 2010
  • Ce grand principe est fondamental et nous protège au-delà de nos croyances ou non-croyances, de nos confessions ou de nos convictions.
  • La municipalité porte fermement cette question à travers une commission Laïcité et vivre ensemble, lancée mercredi dernier (27 janvier) et qui sera un lieu de débat, de réflexion, d’ouverture et de communication et je remercie votre président d’y participer.


2015, cest aussi cette crise économique et sociale qui n’en finit pas, le chômage explose, la précarité s’étend, l’austérité frappe toujours plus fort les populations les plus fragiles.

→ Etat durgence sociale

Les communes sont aussi frappées de plein fouet par la baisse des dotations de l’Etat

→ Pour Vénissieux cela représente une perte sèche de 7 millions d’euros, dans le budget de la ville, d’ici 2017 →la construction de la moitié d’un groupe scolaire.

→ Pour limiter l’impact à l’égard des habitants, nous avons activé 3 leviers, avec l’objectif de réaliser 11 millions d’euros d’économies pour la période 2016-2019

  • La fiscalité, la mutualisation de certaines missions, et la baisse globale de 5 % de l’enveloppe des subventions pour les associations et les régies personnalisées.

→ L’Etat a placé le budget des collectivités, et notamment celui des communes sous une contrainte insoutenable. Malgré ce contexte :

  • Nous continuerons à nous battre pour l’intérêt général
  • Nous lutterons pour garder le contrôle de nos politiques publiques, pour préserver des services publics de qualité et de proximité nécessaires aux besoins des Vénissians.
  • Redonner autonomie financière aux communes.

Nous défendrons, bec et ongles, notre budget, un budget de résistance, car il est hors de question de toucher au vivre ensemble, hors de question de sacrifier l’intérêt général, hors de question, en un mot, d’affaiblir notre pacte républicain.

Je sais pouvoir compter sur vous tous dans ce combat.

Je vous remercie